18/04/2014

Augmentation des impôts locaux ? AQTA est la fautive !

Le Père François était "évasif' avant les élections, Quiberon compense...

Bernard Hilliet et ses adjoints.jpg

Encore un mauvais point pour le démarrage des nouvelles équipes ! AQTA a besoin de ressources pour payer ses frais !

Le "mille-feuille" compte aujourd'hui une tranche de plus en presqu'île... pour nourrir une "para-administration" supplémentaire, un complément d'imposition est créé pour l'Interco...

Les nouveaux maires, qui ont beaucoup de mal à communiquer, notamment à Saint Pierre Quiberon, doivent "godiller" et pousser à la mutualisation "rapide et complète" de certaines fonctions, au risque de voir s'envoler les taux des impôts locaux...

Perdre du pouvoir local vaut mieux que décevoir les électeurs !

Lire la suite

08:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

17/04/2014

Pêche à pied, prévenir et préserver !

La Ria d'Etal montre l'exemple à la "presqu'île" de Quiberon...

Pêche à pied.jpg

Les "bonnes pratiques" sont peu connues, même par les locaux... qui ne songent qu'à s'offrir une "ventrée" pour le déjeuner !

Panneaux, guide, présence sur le terrain... un exemple à suivre à Saint Pierre Quiberon...

Avec un bon contrôle des "coffres" au retour,au Bégo par la gendarmerie...

La "gratuité" ne veut pas dire "vandalisme" !

Lire la suite

14:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

Le " bon timing" pour les élections présidentielles de 2017 ?

L'alerte au feu est donnée par l'Europe... L'incendie peut-il être stoppé, en coupant l'eau pendant deux ans ?

Trois Présidents de Conseil Général.jpg

Après l'échec du "matraquage" fiscal, qui entraîne l'économie de marché dans un coma presque total, le gouvernement pense, que le gel des revenus de 15 millions de personnes, qui ont beaucoup travaillé, permet un équilibre "nouveau" entre revenus et épargne, ou risque de renforcer le couple "production, investissement"...

Une terrible erreur de correction économique, puisque le problème de la France est l'insupportable fardeau du "secteur public", des prestations sans contrepartie (chômage, jeunes, retraites anticipées) et la fin de l'épargne dans les secteurs marchands (immobilier, bâtiment, biens d'investissement des ménages (automobile) !

La ponction des "revenus de retraites" ne peut qu'accentuer la "récession économique" du secteur marchand et déclencher une compensation par effet d'inflation... des pertes d'impôts répétables, qui asphyxient progressivement le secteur public !

Quant aux mesures, visant la Sécurité sociale, elles relèvent de l'incantation, puisqu'une grande partie des salariés sont soit des fonctionnaires (d'Etat ou territoriaux), soit des pseudos-fonctionnaires (corps médical en désert médical). Le seul remède effectif : le retour à un système de prix "réalistes" et un paiement intégral par le patient ! Idée très éloignée des tables de la Loi socialistes...

Le drame d'aujourd'hui, c'est l'encalaminage total de l'économie pour des raisons de calendrier politique !

Lire la suite

12:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)